Ce programme qui réunit EDF, SCPS, le LPPI (Université Cergy Pontoise), PSA, Umicore et Solvay a pour objet le développement d’une batterie Zinc Air. Cette phase s’achève en 2015, avec des résultats particulièrement prometteurs. L’électrode de zinc SCPS développée pour cette application qui demande une capacité de stockage élevée pour chaque cellule Zn-Air afin réduire les coûts et augmenter les énergies massique et volumique, a démontré une excellente aptitude aux cycles profonds.