HISTOIRE2018-10-03T08:24:02+00:00

NOTRE HISTOIRE

40 ANS D’EXPÉRIENCE

Notre équipe initiale s’est constituée autour d’un groupe de chercheurs animé par le Dr. Denis Doniat, au début des années 70. Dans une première société, SORAPEC, et pendant 20 ans, nous avons traité près de 500 contrats de recherche financés par des entreprises privées ou organismes publics, parfois en partenariat avec des structures académiques.

Des nouvelles technologies de collecteurs en mousse métallique et d’électrodes pour batteries ont été développées grâce à une recherche autofinancée.

La qualité de la mousse métallique a permis de trouver rapidement des débouchés au Japon avec Matsushita, Sanyo, Toshiba…

Après quelques années, la technologie et l’usine de production ont été cédées à la société Duracell, puis le laboratoire à l’un des actionnaires de capital-développement de SORAPEC.

Notre succès le plus remarquable a été alors la mise au point d’une technologie de fabrication de mousse de nickel pour accumulateurs alcalins, nickel-cadmium (NiCd) et nickel-métal hydrures (NiMH).

Notre succès le plus remarquable a été alors la mise au point d’une technologie de fabrication de mousse de nickel pour accumulateurs alcalins, nickel-cadmium (NiCd) et nickel-métal hydrures (NiMH).

CRÉATION DE LA STRUCTURE SCPS

L’activité de SCPS s’est concentrée pendant 15 ans sur le développement d’une électrode de zinc rechargeable. Malgré les obstacles techniques nombreux et les doutes quant à la viabilité du système (qui avait fait l’objet de très nombreux travaux sans succès), une électrode de zinc fiable protégée par environ 100 brevets et extensions internationales a été mise au point. Elle permet aux batteries nickel-zinc d’effectuer 2000 cycles en décharge profonde, à régime élevé. Elle est utilisée également pour des batteries zinc-air et argent-zinc.
Cette technologie a été cédée à l’un des principaux fabricants chinois de batteries qui va assurer le développement industriel.

Vous avez des questions? Contactez-nous.

Envoyer un message