Le développement de la batterie nickel-zinc est achevé, l’ensemble des outils de production est défini avant la mise en place d’une première unité industrielle.

Caractéristiques
Tension : 1,65 V par élément (contre 1,2 V pour NiCd et NiMH)
Energies spécifiques : jusqu’à 80 Wh/kg et 140 Wh/dm3 (en formats prismatiques)
Durée de vie en cycles : plus de 1000 cycles sont obtenus au régime de C/3 à une profondeur de décharge de 80%. Le nombre de cycles augmente avec la diminution de la profondeur de décharge.

Autodécharge : 1% par jour sur une durée de 30 jours à 25°C. La batterie NiZn ne subit pas de dégradation irréversible en stockage prolongé : après 5 ans de stockage, les batteries retrouvent leur pleine capacité après une charge de réveil.

Températures : fonctionne entre -20°C et 45°C (ajustement mode de charge pour T› 45°C), stockage entre -35°C et 55°C.

Mode de charge : la charge est effectuée à courant constant avec tension limitée et complément de charge. La tension est ajustée en fonction de la température. Contrairement aux systèmes lithium, la régulation des charges et décharges ne nécessite pas le contrôle de chaque élément de la batterie.

Floating : le stockage d’énergie de sécurité nécessite de maintenir en charge permanente la batterie. La batterie NiZn accepte la charge de maintien en floating à 40°C sur plusieurs années sans dégradation.

Puissance : la technologie SCPS permet la réalisation de systèmes de puissance. Des régimes de charge à 10 C et de décharge complète à 40 C sont possibles sur des formats de 7 Ah pour des applications micro-hybride. Plus de 200.000 microcycles sont obtenus pour des charge et décharge à 10 C et 5% de profondeur de décharge. La puissance massique reste supérieure à 1000 W/kg.

Environnement/Sécurité

Ni plomb, ni cadmium ne sont utilisés dans la fabrication des batteries NiZn. L’utilisation d’une batterie NiZn de 1 kWh permet l’économie d’environ 15 kg de plomb ou de 3kg de cadmium.

Les techniques de recyclage sont connues, d’ores et déjà utilisés pour les piles et batteries alcalines.

La mise en court-circuit franc d’accumulateurs NiZn ne provoque ni explosion, ni prise de feu. L’absence d’électrolyte organique réduit les risques.

Coût

Le coût de la batterie NiZn est compris entre celui de la batterie plomb et celui de la batterie NiCd.

L’impact du coût du nickel est moindre que pour les batteries NiCd et NiMH : en raison d’une tension plus élevée, 30% d’énergie supplémentaire par kg de nickel sont utilisés dans une batterie NiZn.

Les principales matières premières utilisées pour la fabrication sont disponibles sans restrictions géographiques ou géopolitiques majeures.

Evolutions technologiques

Grâce à une technologie d’électrode plastifiée développée par SCPS, des batteries NiZn avec des électrodes de capacité surfacique comparables à celles des électrodes d’accumulateurs NiCd type L et M sont en cours de développement. Offrant une très bonne stabilité de capacité avec des cycles profonds (100%), elles sont destinées aux applications stationnaires demandeuses de faible et moyenne puissance.